Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Indice démocratieLe groupe éditeur du journal "The Economist" publie chaque année depuis 2006 un rapport sur l'état de la démocratie dans le monde, par  État et par grande "région" mondiale. Ce rapport (en anglais) est public et expose les critères de classement. Chacun peut donc les apprécier, ce qui contribue grandement à l'intérêt du document1.

Dans le rapport publié cette année pour l'année 2011, la France se situe au 29ème rang mondial en matière de démocratie, ce qui la situe toujours (depuis 2008) dans le groupe des "démocraties imparfaites". Au premier rang, on trouve la Norvège, ce qui ne surprend pas trop, et au dernier rang la Corée du Nord, ce qui surprend sans doute encore moins.

Quels sont les secteurs de faiblesse de la note française ?

     . C'est dans le domaine de la "participation politique" des citoyens que la France a sa note la plus basse (6,11 / 10). Ce critère prend notamment en compte la participation aux votes, la reconnaissance des minorités, la représentation féminine au Parlement, et l'engagement des citoyens dans la vie politique.

     . La France n'est pas fameuse en matière de fonctionnement du gouvernement (7,14 / 10). La "non suprématie" du pouvoir législatif, l'insuffisante efficacité des mécanismes démocratiques entre les élections, les délégations de souveraineté sans adhésion ou contrôle populaire semblent être(2) ses plus sérieux points de faiblesse. Le fonctionnement de l'Union européenne est sur ce dernier point clairement mis en cause.

     . La note française est médiocre en matière de culture politique (7,5 / 10). L'égalité hommes/femmes et la place de l'extrême droite sont les motivations les plus apparentes.

     . En matière de libertés civiques, la note est tout juste honnête (8,53 / 10). C'est aussi celle des États-Unis, de l'Italie et de la Corée du Sud (pas forcément en tous points pour les mêmes raisons). La note française est sans doute affectée par la concentration et le conformisme de la presse et des média dominants, les discriminations à l'encontre des minorités et la dépendance de la justice à l'égard du Gouvernement.

Bref, l'auto-proclamé "pays des droits de l'homme" à du pain sur la planche avant de convaincre du sérieux de ses prétentions !  

____________________

(1) - Une présentation en français en est donnée sur Wikipédia.

(2) - Si les notes de chaque État par grands secteurs et les critères de notation sont bien énumérés, le détail des notes de chaque pays à l'intérieur des grandes familles de critères n'est pas donné. Il faut donc s'en remettre à l'analyses de commentaires parfois succincts et généraux.

Tag(s) : #Politique